Différents dispositifs de défiscalisation dans l’ immobilier locatif

Plusieurs dispositifs ont été mis en place pour permettre aux investisseurs de bénéficier d’allègement fiscal. Selon le cas, vous pouvez choisir investir en zone éligible à ces politiques pour payer moins d’impôt. Ainsi, vous vous en sortirez bénéficiaire dans votre investissement locatif. Pour vous aider, découvrez quelques-uns de ces dispositifs.

La loi Pinel

Le dispositif Pinel concerne l’investissement locatif en bien non meublé dans les zones en forts besoins de construction. Avec la loi Pinel, vous investissez dans le neuf et vous pouvez bénéficier de réductions d’impôts. Cet avantage varie suivant le prix d’achat du bien à la limite de 300 000€ et de la durée de location. Pour 6 ans, la réduction sera de 12% contre un taux de 18% pour 9 ans et de 21% pour 12 ans. Avec le dispositif, l’allègement fiscal peut aller jusqu’à 63 000€. Les biens immobiliers neufs intéressent, d’ailleurs plusieurs locataires et cela présente plusieurs avantages, notamment l’inexistence de frais de rénovation. La loi Pinel est à opter si vous payez au moins un impôt de 2 500€.

Le statut LMNP

Le statut LMNP ou Loueur Meublé Non professionnel concerne la location de biens meublés. Avec ce dispositif, votre investissement ne fait l’objet de réduction fiscale que si vous gagner une somme inférieure ou égale à 23 000€ et que vous n’êtes pas inscrit au registre de commerce. Ce type d’immobilier locatif requiert un bail une durée de location d’un an au minimum ou de 9 mois si vous louez votre bien immobilier à un étudiant. Le statut LMNP est surtout intéressant en grandes villes comme Paris ou Toulouse. En effet, ce type de location est surtout recherché par les étudiants. En outre, le LMNP permet de bénéficier d’un abattement de 50% sur les revenus locatifs. De plus, il n’existe pas de plafond de ressources et d’imposition de loyer avec ce dispositif.

La loi Malraux

Si vous envisagez de faire des travaux de rénovation de 100 000€ maximum sur des anciens bâtiments, la loi Malraux vous pourvoit des privilèges fiscaux intéressants. Vous bénéficierez d’une réduction d’impôt sur le montant des travaux à réaliser. Les travaux doivent toucher l’immeuble tout entier et ce bien immobilier soit se trouver dans les zones éligibles. Une fois les travaux réalisés, vous devez proposer l’immeuble en location avec une durée minimum de 9 ans minimum. Si le bâtiment en question est situé en secteur sauvegardé ou en quartier ancien dégradé, l’allègement fiscal sera de 30%. S’il se trouve en zone AVAP ou AMVAP (Aires de Mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine), la réduction fiscale sera de 22%.